Personnages Célèbres du Loiret

Sur la terre historique du Loiret résonne encore l’écho des pas de Jeanne d’Arc partie à la reconquête du royaume de France.

Fidèle à Charles VII et aux voix qui la guident, Jeanne entre dans la ville d’Orléans le 29 avril 1429 à la tête de l’armée royale et entame la campagne de Loire au cours de laquelle les places de Jargeau, Meung-sur-Loire et Beaugency sont libérées.

 

La bataille d’Azincourt suivra dans la foulée et Jeanne reviendra encore dans la région, au retour de Reims, pour passer l’hiver suivant auprès du roi.

 

Chaque année en avril-mai, Orléans “la fidèle” et la ville de Chécy, toute proche, sont en liesse, le temps de rendre un hommage particulièrement festif à cette célèbre épopée johannique.

Jeanne d'Arc


Née en 1412

Fidèle à Charles VII et aux voix qui la guident, Jeanne d'Arc entre à Orléans le 29 avril 1429 à la tête de l'armée royale et entame la campagne de Loire au cours de laquelle les places de Jargeau, Meung-sur-Loire, Beaugency sont libérées.

Sur la terre historique du Loiret, résonne encore l'écho des pas de Jeanne d'Arc partie à la reconquête du royaume de France.

 

Aristide Bruant

1851- 1925

Le célèbre chansonnier de la Butte Montmartre, immortalisé par son grand feutre noir, sa cape et son écharpe rouge était un enfant du Gâtinais.

Né à Courtenay, il y revint fréquemment alors même qu'à Paris, son cabaret, le Mirliton connaissait une renommée croissante.

 

Antoine-César Becquerel

1788-1878

Physicien né à Châtillon-Coligny.

Après avoir fait polytechnique, il fut officier du Génie, il quitta le service en 1815 et se consacra à des travaux scientifiques et fut membre de l'Académie des Sciences en 1829.

Il fit surtout de l'électrochimie appliquée aux arts, donna le premier l'idée des piles à courant et prit une grande part à l'amélioration du sol de la Sologne.

Prix Nobel de Physique, il découvrit notamment au cours de sa vie, la radioactivité de l'uranium.

 

Androuet du Cerceau

Né à Orléans en 1510 environ

Son oeuvre de graveur d'architecture reste son plus grand titre de gloire.

Il publia des séries de gravures à Orléans, puis des traités : "Les plus Excellents Bastimens de France". Orléans lui doit deux maisons, et Montargis, le choeur de l'église de la Madeleine.

Famille d'architectes, son fils et son frère ont collaboré à la Grande Galerie du Louvre, au Pont-Neuf à Paris, aux Tuileries...

 

Colette

1873-1954

Native de Saint-Sauveur-en-Puisaye où elle passa son enfance et son adolescence, Colette vécut également à Châtillon-Coligny en Gâtinais chez son frère, le Docteur Robineau.

C'est là entre sa famille et ses lectures que la jeune femme fit la connaissance de l'écrivain Willy.

Une fois mariée, c'est à Paris qu'elle entama une carrière littéraire dont l'oeuvre abonde de souvenirs de sa jeunesse en Gâtinais.

 

Etienne Dolet

Né à Orléans en 1509, il fut dans sa jeunesse secrétaire d'ambassade à Venise; puis il étudia le droit à Toulouse où il se querelle avec le Parlement qui l'expulsa en 1534.

Il s'établit imprimeur à Lyon et s'attira de nouvelles difficultés par son caractère satirique et la publication d'ouvrages entachés d'

hérésie. Emprisonné suite à de nouvelles plaintes, il fut ensuite pendu puis brûlé pour avoir professé matérialisme, athéisme et avoir été favorable aux opinions de Luther.

 

Maurice Genevoix

1890 - 1980

Romancier nommé secrétaire perpétuel de l'Académie Française, il fut profondément inspiré par l'évocation d'une nature sauvage et a laissé derrière lui une oeuvre d'une grande justesse d'écriture, qui exalte tout à tour la Sologne, la Loire et ses abords.

1925 : Raboliot
1975 : Un jour

 

Max Jacob

1876-1944

Pour le célèbre poète, l'esprit est une forme de beauté et celui-ci règne au dessus de l'abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire, un lieu où il aima se recueillir durant les vingt dernières années, ultime refuge avant d'être arrêté par la gestapo et déporté au camp de Drancy.

 

Guillaume de Lorris

Poète du XIIIè siècle, né à Lorris.

Il vécut au temps de Saint Louis et mourut fort jeune vers 1260.

Il est l'auteur du Roman de la Rose, poème de 4000 vers de huit syllabes.

 

Malesherbes

1721 - 1794

Homme politique célèbre sous l'ancien Régime et ami des "Lumières", il protégea la parution de l'Encyclopédie.

Pris dans la tourmente de la Révolution, il défendit la cause du roi devant la convention avant d'être guillotiné, deux ans plus tard, sur ordre des révolutionnaires.

Ses origines prennent racine au Château de Malesherbes près de Pithiviers ; très bel exemple de demeure seigneuriale de l'Ancien Régime.

 

Jehan de Meung

1260-1320

Poète surnommé Clopinel, né à Meung-sur-Loire dans une famille noble et aisée, mort à Paris. Il étudia les sciences cultivées et réussit surtout dans la poésie.

Sur la demande Philippe Le Bel, il entreprit vers 1280 de continuer le Roman de la Rose ; il y ajouta plusieurs chants nouveaux soit 18.000 vers.

 

Louis Pasteur

1822-1895

Orléans constitua pour le célèbre physicien, un lieu de séjour privilégié.
C'est ici notamment qu'il étudia la fermentation du vinaigre, un procédé qui fit les riches heures des vinaigriers d'Orléans.

 

Sully

1559- 1641

Le nom et la carrière politique de Maximilien de Béthune, duc de Sully est intimement lié à celui d'Henri IV dont il fut d'abord compagnon d'arme puis ministre.

Il fut également le dernier grand propriétaire de la forteresse médiévale de Sully-sur-Loire, dont les descendants conservèrent l'acquisition jusqu'en 1962.

 

François Villon

1431-1463

Ce poète dont l'oeuvre frappe par son lyrisme et la puissante inspiration qui la nourrit, mena une existence tumultueuse ponctuée par des séjours dans les prisons du Château de Meung-sur-Loire et à Orléans. Il poursuivit l'écriture du Roman de la Rose.

 

Jean Zay

1904-1944

L'action de cet homme politique, élu député du Loiret, et intimement liée à l'épisode historique du Front Populaire.

Nommé ministre de l'Education Nationale par Léon Blum en 1936, il entame un vaste programme de réformes du milieu scolaire dans lequel le Loiret joua un rôle de département pilote.

Si son projet de loi, du fait de sa modernité échoua, les idées qu'il mettait en avant inspirèrent les réformateurs de l'après-guerre.

Prisonnier politique, il fut assassiné par la milice.